Depuis le printemps dernier, la révolution de la propreté a commencé ! 

C’est une première en Belgique : Charleroi a décidé de transférer les missions de propreté à son intercommunale TIBI (ex-ICDI). Notre objectif ? Améliorer le Service au Public et renforcer la propreté dans votre quartier, bien sûr !
Et chacun a pu le constater : un travail exemplaire a été accompli en quelques mois ! Les équipes travaillent sept jour sur sept, 365 jours par an, dans chaque quartier de notre Métropole. Dans certains endroits, aucune balayeuse n’était passée depuis 10 ans ! Maintenant, les balayeuses parcourent plus de 1.000 kms chaque mois, et 100% de tous nos 55 quartiers ont été couverts au moins une fois !
C’est aussi ce beau projet qui m’a retenu à Charleroi, en 2014, alors que j’avais été élu Député Wallon. L’idée remonte à novembre 2012, où nous avions été les premiers à évoquer cette solution avec Olivier Chastel. Nous avons également été attentifs à l’aspect social : aucun licenciement, et des CDI (contrats à durée indéterminée) pour 30 travailleurs qui étaient sous emploi précaire (PTP). Alors que ce transfert s’imposait comme une évidence, nous avons dû convaincre de nombreux réticents dans d’autres partis. Et je n’oublierai jamais que c’est lors d’une de ces innombrables réunions que j’ai eu la confirmation d’une nouvelle qui allait transformer ma vie à jamais : j’allais être papa !
Aujourd’hui, nous pouvons encore améliorer ce projet, en confiant au personnel TIBI les sanctions contre les pollueurs. Sans répression, il n’y a pas de propreté possible. Actuellement, seuls les agents constatateurs de la Ville ont cette compétence. Nous devons permettre au personnel de TIBI qui est sur le terrain, d’agir directement contre les délinquants. La propreté à Charleroi s’en portera encore mieux.

Category:

Share: