?> Sauvetage d’un chaton – Cyprien Devilers

Sauvetage d’un chaton

 La semaine dernière, effervescence quand je franchis la porte du bureau. Deux de mes collaborateurs étaient en train d’expliquer le sauvetage d’un petit chaton auquel ils venaient de participer activement.

A leur arrivée Place du Manège le matin, leur attention est attirée par deux jeunes femmes en détresse, à côté de leur voiture, capot ouvert.  Vincent (un de mes collègues),  serviable et galant, leur propose son aide. Aucun souci technique, rétorquent-elles, juste un petit chaton coincé sous le moteur.

Caroline (une autre collaboratrice), sans une once d’hésitation, s’agenouille et aperçoit le joli minois du petit chaton apeuré.  Rapidement  ils réfléchissent aux options pour sauver cette petite bête. L’homme de la situation décide de lever la voiture à l’aide d’un cric, pendant que Caroline se rend au magasin le plus proche au pas de course pour y acheter un petit plat délicieusement ragoutant  de « volaille en gelée ».  A quatre pattes, accroupie et avec l’aide d’une des jeunes femmes, Caroline se met à miauler gentiment en approchant le ravier sous les babines de la petite boule de poils craintive. Le fumet irrésistible pousse le chaton à quitter l’antre où il s’était réfugié.

Séduites immédiatement par le regard amitieux de la petite bête, les jeunes filles en ont pris le plus grand soin. En voilà un pour qui l’aventure aurait pu prendre une tournure plus dramatique. Notre chaton s’en sort finalement très bien.

Cette péripétie est l’occasion de rappeler, de manière générale, que chaque propriétaire d’un animal doit veiller à son bien-être. Concernant les chats, cela induit d’éviter leur reproduction effrenée. Des propriétaires peu scrupuleux, abandonnent trop souvent des chatons pour s’en débarrasser (sans parler de certaines méthodes plus barbares encore). Cela est totalement irresponsable!

La multiplication des chats errants est un véritable fléau en ville.  Pour pallier les manquements de propriétaires peu scrupuleux, nous avons lancé le plan chats en 2014. Charleroi a dégagé un budget pour soutenir la stérilisation et le puçage des chats errants. De cette manière leur population reste sous contrôle. Car, livrés à eux-mêmes, les malheureux évoluent dans des conditions difficiles. A ce jour, nous avons procédé à la stérilisation de plus de 700 chats errants sur l’entité de Charleroi.

En tant qu’échevin du bien-être animal, je souhaite souligner la fierté que suscitent chez moi mes collaborateurs. Ils ont aidé deux jeunes femmes à sauver un chaton des griffes d’un moteur qui, si la voiture avait démarré, n’aurait laissé aucune chance au petit animal. Pour mes collaborateurs, oeuvrer pour le bien-être animal est bien plus qu’une mission ponctuelle, c’est un mode de vie.

Je souhaite également vous féliciter, vous qui avez lu ce texte jusqu’au bout. Car je suis convaincu que la cause animale vous touche également et qu’au quotidien et que vous mouillez aussi la chemise pour le bien de nos amis les animaux.

Category:

Tags:

Share: